On s’attendait à un pic des abandons mais le confinement s’est bien passé

Agrandir Dézoomer Lire plus tard Impression

Pendant deux mois, le Refuge de l’espoir, structure gérée par l’association Animaux Secours, a vécu au rythme du confinement.

Malgré une équipe réduite, la priorité des salariés est restée la même : prendre soin des pensionnaires et des nouveaux arrivés.

Lire l'article